Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ORIGINES CATHOLICISM
  • ORIGINES CATHOLICISM
  • : Catholicisme apparensiste ou dit "sédévacantiste" Catholicisme des origines, exégèse, philosophie, théologie, philosophie politique, histoire politique
  • Contact

Profil

  • Origines Catholicismus
  • Catholicisme, théologie, philosophie, métaphysique, histoire, politique
  • Catholicisme, théologie, philosophie, métaphysique, histoire, politique

Recherche

Articles Récents

Pages

15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 18:41

~~Charles lien permanent sur le catholicapediablog , sous l'article "la maison battue par les vents" de Malachi Martin, article du 4 décembre 5, 2015, écrit le 5 décembre notamment

«la science a des limites (...) les sectateurs du nouveau catholicisme, EUX, n’en connaissent pas. Dois-je lever le voile sur l’un de leurs grands secrets ? L’Homme est un dieu, mais en perpétuel devenir »……

réponse faite par Martial, le 5 décembre 2015:

Cher Charles, il est curieux qu’aujourd’hui j’ai réfléchi sur le même thème que celui que vous évoquez là. Je me disais :

la philosophie des Lumières a inventé le culte de l’Homme (avec ses prétendus « droits ») ; cela a jeté les bases d’un subconscient collectif d’une divinisation abstraite et universelle.

Plus d’un siècle après, Nietzsche a eu l’idée du Surhomme, qui est un mélange de démesure païenne et d’esthétique hédoniste, ayant lancé l’idée, aussi bien chez les anarchistes que chez les vulgaires zombies post-modernes, d’une divinisation individualiste.

Et Depuis le tournant 2000, la philosophie du trans-humanisme met au jour officiellement le concept d’une divinisation individualiste concrète, c’est à dire l’« Homme augmenté », mais qui sera réservé à quelques hautes sphères. Le « vil troupeau » d’Épicure des temps démocratiques aura donc servi de chair à canon, et maintenant de chair à laboratoires, à l’édification du Grand-Œuvre.

« il fallait absolument garder la structure institutionnelle de l’Église intacte, ou presque » : Leurrer pour édifier le Grand-Œuvre.

Et je pense qu’il ne conviendrait plus de qualifier l’ONG, et sa superstition doctrinale, qui occupent Rome, de « conciliaire », terme qui me semble dépassé, et ni de « moderniste », attribut qui n’est qu’un des multiples éléments — porté à son paroxysme d’ailleurs —, du système religieux mis en place.

Une expression du type « Organisation Pastorale Néo-conciliaire » me semblerait approcher bien davantage du réel. Par ailleurs, comme je le disais il y a quelques semaines à Pierre Legrand, il ne faut pas négliger non plus le droit, puisque « la structure institutionnelle » donne l’apparence de demeurer intacte. Alors, nous attendions des clercs qu’ils prennent enfin à bras le corps le problème (*), et définissent la situation de l’Église face au leurre « assis à Rome ». Mais rien ne vient.

Or cela ne pourrait être éclairci que par le concours singulier de la philosophie du droit en général d’abord, de l’histoire du Droit canon en particulier ensuite, et de la théologie, enfin confrontée (via l’outil philosophique) au nouveau réel chaotique de l’heure présente, dont beaucoup paraissent désastreusement inconscients. Si Dieu le veut !

~~(*NOTE) le sulfureux abbé de Tanoüarn, (et qui s’en flatte) disait fort pertinemment - cependant - sur Radio Courtoisie récemment, que le savoir, relatif à tel ou tel sujet, n’était pas le produit de la seule érudition, mais le fruit de l’érudition d’une part, (connaissance technique du sujet) et de la culture (connaissance des autres disciplines voisines de celle du sujet concerné) d’autre part. Or nous avons affaire le plus souvent à des érudits peu pénétrants, quasiment autodidactes, totalement dénués de toute formation intellectuelle drastique et rigoureuse, et, — en dehors de cette technicité du niveau au mieux de 2ième cycle universitaire —, relativement incultes… (hormis une connaissance et des références classiques en français !).

A SUIVRE

Partager cet article

Repost 0
Published by Origines Catholicismus
commenter cet article

commentaires