Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ORIGINES CATHOLICISM
  • ORIGINES CATHOLICISM
  • : Catholicisme apparensiste ou dit "sédévacantiste" Catholicisme des origines, exégèse, philosophie, théologie, philosophie politique, histoire politique
  • Contact

Profil

  • Origines Catholicismus
  • Catholicisme, théologie, philosophie, métaphysique, histoire, politique
  • Catholicisme, théologie, philosophie, métaphysique, histoire, politique

Recherche

Articles Récents

Pages

29 août 2013 4 29 /08 /août /2013 20:08

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5.Un catholique de bonne foi a donc pour premier devoir aujourd'hui de procéder à un effort considérable d'ordre intellectuel, qui doit impérativement être mené de pair avec une vie intérieure véritable, pour aboutir: il faut comprendre que l'apostasie contemporaine gît dans une pensée déconstruite, émotive, et lâche, défigurant la Foi en un monstre grimaçant de faux amour.  

Mais face à un tel défi,  les traditionalistes formaliter et ceux materialiter oublient encore ce rappel des Frères Dimond (cf. ibidem), savoir:   

 

 Il n’y a rien de plus efficace pour aider un faux prophète qu’en insistant qu’il conserve son autorité dans l’Église alors même qu’il professe publiquement l’hérésie. Lorsqu’il traitait le cas de l’hérétique Nestorius, le pape St Célestin a confirmé ex-cathedra le principe qu’on ne peut pas considérer un hérétique public comme une personne d’une quelconque autorité. Nestorius, Patriarche de Constantinople, avait commencé à prêcher l’hérésie disant que Marie ne serait pas la Mère de Dieu. Les fidèles avaient réagi en rompant communion avec lui, car ils s’étaient rendu compte que comme Nestorius prêchait une hérésie publique et notoire, il ne pouvait pas avoir d’ autorité au sein de l’ Église catholique

 

 

II.  DU  CARACTERE    FORMEL  DONC ONTOLOGIQUE

DE L APOSTASIE DES FAUX PAPES CONCILIAIRES.

 

 

 

6. In fine de leur étude précitée, les Frères  Dimond concluent de la manière suivante :

 

"Donc ce qu’on a prouvé avec grands détails, c’est pourquoi il est absolument faux de prétendre que les antipapes de Vatican 2 sont juste des ‘ hérétiques matériels’. Ils ne peuvent pas être des hérétiques matériels puisque :

  • ils connaissent très bien les dogmes qu’ils nient;
  • en tant qu’‘ évêques’ , ils sont tenus de connaître la Foi catholique - en particulier les dogmes qu’ils nient;
  • ils ne tiennent pas et contredisent les mystères essentiels de la Foi - alors qu’on doit y adhérer pour être catholique."

 

Face à la clarté de ces propositions nous observons des sophismes, des stupidités, des mensonges effrontés émanant de tant de ces clercs traîtres souvent inconscients de la Tradition. Abstraction faite de leur insuffisance crasse en matière  théologique, métaphysique, historique, canonique, et de leur superficialité spirituelle, pastorale, humaine,  nous aimerions espérer qu'ils puissent être sensibles, un jour, au bon sens naturel et au sensus fidei. 

 

Ces derniers nous inspirent le premier  commentaire suivant:

 

 

Si les imposteurs conciliaires contredisent avec autant d'exactitude qu'ils le font l'orthodoxie théologique,  philosophique et historique du Dépôt de la Foi Catholique, cela suppose qu'ils connaissent au moins avec autant d'exactitude ladite orthodoxie sous ces multiples aspects.    

 

Cette évidence ne semble même pas effleurer les piètres théologiens traditionalistes, parce qu'ils sont inaptes à fournir des analyses neuves, se cantonnent à invoquer un caractère déformé du "mystère" d'iniquité pour excuser cette incure et surtout se sont construits un fortin opportuniste et indigne de "pratique" et de pragmatisme coupé des principes, caricaturant à l'extrême,  les premières intuitions d'urgences et libérales de Mgr Lefebvre dans les années 1970.      

 

Nous nous bornerons à les renvoyer, à titre d'exemple entre mille, à l'étude intitulée "l'Eglise Corps mystique" (publiée par un auteur hyper-moderniste sur le site "docteur angélique"); laquelle illustre de façon percutante, combien l'apostasie post-moderne a parfaitement assimilé la conception réaliste de la Grâce, comme communication substantielle (au sens thomiste d'origine et non celui trafiqué par leurs complices modernistes au siècle passé), créée et incréée, la même conception de l'habitus également substantiel que constitue l'état de grâce, de l'inhabitation de la Trinité dans l'âme, etc...

 

Tout cela semble être plus sûrement compris chez les hyper-modernistes que chez ces pauvres traditionalistes qui ne semblent être aptes qu'à en anônner la récitation verbale, dénuée de toute déduction théologique et spirituelle, et toute conséquence pratique et pastorale qui seraient catholiques. De fait, cela semble si hautement assimilé par nos adversaires qu'ils ont parfaitement recyclé la Foi et le Dépôt de la Foi dans leur plus pure expression thomiste digne d'un Saint-Pie X.  Ils les ramènent avec condescendance à un simple rouage très estimable de sincérité, mais par nature obsolète, car simple fétu de paille dans le grand devenir d'un monde divin marquant son Evolution transcendante au travers du chaos des langages et des concepts et des discours caducs et successifs.          

 

(A SUIVRE)       

Partager cet article

Repost 0

commentaires