Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ORIGINES CATHOLICISM
  • ORIGINES CATHOLICISM
  • : Catholicisme apparensiste ou dit "sédévacantiste" Catholicisme des origines, exégèse, philosophie, théologie, philosophie politique, histoire politique
  • Contact

Profil

  • Origines Catholicismus
  • Catholicisme, théologie, philosophie, métaphysique, histoire, politique
  • Catholicisme, théologie, philosophie, métaphysique, histoire, politique

Recherche

Articles Récents

Pages

31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 09:48

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8.  La troisième remarque concerne enfin le fait que depuis l'origine jusqu'à Vatican d"Eux,  pour être catholique il faut croire à la vérité littérale objective pure et simple des formules du Credo notamment. Or les prétendus papes et évêques contredisent non pas la lettre du Credo, qu'ils continunet à prononcer encore verbalement, mais ils contredisent l'esprit, le sens obvie, objectif,  pure et simple de ces formules,  d'abord par les explications  qu'ils en délivrent.

 

Puisqu'ils doivent faire dire à une expression littérale le contraire de l'esprit  qu'elle contient, de l'esprit qui en a inspiré la rédaction, de l'esprit qui résulterait de l'application et de la pratique intégrale que l'on doit faire de cette expression littérale (cf.  le propre critère de la vérité énoncé par le semi-moderniste Maurice Blondel! dans l'action),  les intrus en question sont incapables  de condenser en quelques formules brèves leurs contre-vérités. Pour mentir jusqu'à prétendre que  "blanc" signifierait en réalité conformément désormais à la dignité de l'homme,   "noir", il faut accumuler des sophismbuser, et abuser de la périphrase équivoque pour leur donner une apparence crédible. Voir à ce sujet  le genre littéraire loghorréique des documents conciliaires et du catéchisme de Ratzinger,  ou la diarrhée verbeuse des encycliques de Wojtila.   

 

Ils contredisent par leurs réactions, et par leurs actes pastoraux, sans que nous developpions plus ici ces points, plus éclatants que la subversion doctrinalel qui  les commande, sans séparation entre la théorie et la pratique contrairement aux rêveries libérales de ces lefebvristes  et des ricossaniens se retranchant, quand il s'agit de leurs chapelles,  derrière des combats  purement "pratiques"...  

 

Les hiérarques apostats conciliaires sont des hérétiques formels. Donc  l'assertion constante des libéraux de la "tradition" participe soit de l'absurdité  la plus insane, soit du mensonge le plus éhonté.  

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires