Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ORIGINES CATHOLICISM
  • ORIGINES CATHOLICISM
  • : Catholicisme apparensiste ou dit "sédévacantiste" Catholicisme des origines, exégèse, philosophie, théologie, philosophie politique, histoire politique
  • Contact

Profil

  • Origines Catholicismus
  • Catholicisme, théologie, philosophie, métaphysique, histoire, politique
  • Catholicisme, théologie, philosophie, métaphysique, histoire, politique

Recherche

Articles Récents

Pages

18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 14:14

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7. Vous objectez à cela que le Règne du Sacré-Coeur serait purement psychologique, en détournant une parole de Pie XI , comme si NSJC pouvait être "Rois des coeurs" (i.e. les coeurs autres que ceux d'une mini-secte apocalytique) sans avoir à régner socialement,  comme si un Pape pouvait exister sans Roi, comme si vous niiez la nécessaire union, sans séparation ni confusion, entre la réalité sociale la réalité surnaturelle. Et ce faisant, vous ne faites que ré-éditez à notre époque du sein de tous ceux qui dénoncent l'imposture conciliaire, l'hérésie de voir le Royaume de Dieu après la fin des temps, comme elle existait aux marges d'un certain judaïsme millénariste et d'un certain "judéo-christianisme" primitif. Le Royaume de Dieu est l'Eglise, l'Eglise a un Roi un Roi qui n'est pas une illusion psychologique!  Par cette septième erreur, vous sombrez dans  cet éternel "mirage eschatologique" dénoncé par un véritable érudit, lui, l'abbé J. Carmignac auteur d'une étude portant ce titre (Ed. Lethielleux) Votre conception de la Fin des temps est une escroquerie affective et intellectuelle fondée sur la fausse traduction en "derniers jours" du terme hébreu "les jours  qui viennent après". Comme vous  y a charitablement et excellement invité M. Rémy "étudiez et on en reparle".

 

8.  Afin de voiler cet aspect irrationnel  digne de "foutaises" (pour reprendre votre langage) vous cherchez vainement une assise théologique présentable à la qualification  (au sens propre pour vous) d"apocalyptique", de notre époque de désordres extrêmes. Vous invoquez une "période finale" qui incluerait la fin des temps". Mais eu égard aux remaniements considérables que vous faites subir par votre théorie apocalyptiste au Dépôt de la Foi,  -  puisque le temps continue à courir nolens volens.- savoir:

disparition physique de la totalité de la  hiérarchie alors 

qu'il existe des évêques de bonne foi matériellement hérétiques donc en puissance, (comme l'a rappelé sur ce blogue Ab Oriente à l'adresse des IMBécistes) disparition de toutes conditions de possibilités surnaturelles  et humaines de sacrements au mépris de l'Incarnation; réduction de la Doctrine en une une exégèse littéraliste, etc, 

vous devriez alors être capable de fonder votre innovation théologique, tellement destructrice hic et nunc pour l'Eglise Catholique eclipsée, sur un dogme. Or  cette "période" qui semble bien devoir atteindre 60,  ou 100 ans et plus, n'appartient pas à tout ce qui a été cru en toute certitude, par tous, partout et toujours. Votre huitième erreur consiste donc à avoir édifié une Tour de Babel Eschatologique sur un marais d'émotions et de sophistique.

 

 

9. Certes vous voudriez balayer ces faits et arguments d'un revers de main, en vous appuyant sur les commentaires de Pères et Docteurs de l'Eglise. Mais ce n'est pas moi qui vais vous apprendre que les Pères de l'Eglise  ont d'abord étudié, puis enseigné, sous l'autorité du Magistère des Papes et des Conciles, que le Magistère a été institué par N.S.J.C. pour lutter contre la perte de substance du Dépôt de la Foi, et en corollaire pour chasser les innovations falsificatrices de la Révélation. Vous savez que  si le Dépot de la Foi ne se ramène pas à un corpus de textes sacrés, - puisque précisément une Hiérarchie sacrée a été instituée - a fortiori les  simples commentaires des Pères ne peuvent pas subir une herméneutique culturelle, historicisée, relative voire  fantaisiste qui poursuivrait la démonstration d'une chose qui n'est pas en cohérence avec l'Eglise royaume de Dieu instituée à l'issue de l'Incarnation. Or c'est précisément à cela que correspond votre opinion. Vous prétendez que tel texte, tel commentaire de tel Père prouverait la légtimité d'un remaniement de la Révélation, fondé sur votre interprétation personnelle du désordre actuel de l'Eglise.

 

Cette neuvième erreur procède de l'esprit talmudique. C'est attribuer une autorité à une interprération (la vôtre) portant sur une interprétation antécédente et supérieure (le Père de l'Eglise) qui interprétait un texte (L'Ecriture Sainte) qui aurait pris la place de la Vie divine communiquée par NSJC. Vous faites ce que fait le disciple du rabbi son maitre, qui lui-même s'inscrit dans une école d'herméneutique du Talmud, mise par écrit suprême qui a pris la place de l'Ecriture Sainte, dans la nouvelle religion juive. Votre interprétation qui est coupée par définition  du Magistère tombe inluctablement dans la sophistique qui est à l'origine intellectuelle du pharisïsme.

 

 

 

10.En conclusion,  

afin d'échapper à de telles erreurs  et si l'on veut conserver les idées claires sur sa foi, et à défaut de savoir, de pouvoir, de vouloir étudier, par soi-mêmev,  si l'on veut éviter d'être victime d'un gourou( avec soutane ou sans) il faut s'en tenir aux révélations privés reconnues par l'Eglise. Si l'Eglise les a reconnues, c'est qu'elles constituent une pastorale des plus certaines sur le coeur même de la Révélation et non pas sur des aspects secondraires. Paradoxalement une faveur extraordinaire parait exprimer un message superficiel...pour les âmes superficielles. C'est faux, ce sera le châtiment des orgueilleux. Une révélation de la TSVM communique pour chacun de nous, davantage sur le Règne, la Royauté et le Royaume du Sacré-Coeur que nimporte quelles condisération élevée d'un Père de l'Eglise.

Lorsque Sainte Thérèse d'Avila est parvenue à contempler la transcendance de Son Divin Epoux, nous a-t'elle révélé alors que NSJC était puremaent psychologique pour elle, puisque son contact "spirituel" aurait démontré la transcendance spirituelle de son Dieu.

Bien au contraire, ellest est parvenue, humainement,  à ce qu'elle aurait pu présenter comme une démonstration naturaliste du fait que l"âme" (la conscience)  pouvait accéder à une "connaissance" au delà de l'affectivité, et au-dela de l'intellectualité, en s'aidant de symboles quelconques et interchangeables (ici , la doctrine et les rites catholiques). Elle aurait pu servir de pièce à conviction à l'esprit maçonnique qui prétend que par la contemplation supra-intellectuelle aidée de symboles quelconques, on accèderait à un état de connaissance initiatique et supérieur.

Or au contraire, c'est pourquoi d'ailleurs  que cette Sainte en particulier n'est instrumentalisée que par fraude par les hermétistes, et à l'appui de leur gnose Sainte Térèse a eu des visions et entendu des paroles  très brèves qui  

lui ont prouvé,  paradoxalement au stade où elle était parvenu,  que NJSC était Dieu et Homme! 

Ceci est la démonsration qu'une révélation privée confirme le coeur de la Foi, comme le Sacré-Coeur en se manifestant confirmera le coeur du Royaume de Dieui qui est l'Eglise.    

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires