Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ORIGINES CATHOLICISM
  • ORIGINES CATHOLICISM
  • : Catholicisme apparensiste ou dit "sédévacantiste" Catholicisme des origines, exégèse, philosophie, théologie, philosophie politique, histoire politique
  • Contact

Profil

  • Origines Catholicismus
  • Catholicisme, théologie, philosophie, métaphysique, histoire, politique
  • Catholicisme, théologie, philosophie, métaphysique, histoire, politique

Recherche

Articles Récents

Pages

6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 23:51

 

 

 

 

 

 

 

 

 Dans le cadre de la "disputatio credo in unam ecclésiam".

 

 

En résumé, dans cette affaire, une extrême minorité de théologiens sont concernés.

 

L'idée selon laquelle le pape pourrait être hérétique "en privé", a été exprimée par quelques théologiens qui ont précisé qu'il ne s'agissait que d'une possibilité, et non d'une probabilité encore moins d'une certitude. 

 

Ensuite, cette opinion ne porte, explicitement, que sur une hypothèse d'école, échafaudée exclusivement dans le domaine non-infaillible, non vérifiée par l'expérience passée (les anti-papes sont exclus), et comme n'étant concevable, pour le futur,  qu'en logique pure.

 

Et encore, cette hypothèse spéculative a trait seulement à une hérésie partielle qui pourrait être formulée par un Pape de l'Eglise, et non dans un cas d'apostasie quasi-universelle, et en dehors d'une situation sui generis de l'éclipse de l'Eglise, qui n'a jamais été réellement étudiée par aucun théologien. 

Elle n'affecterait donc que d'une façon périphérique, le Dépôt de la Foi, qui n'en serait pas du tout remanié ni, encore moins  refondu pour autant, le Dépôt de la Foi de l'Eglise dont l'institution, le culte, et le gouvernement n'en seraient nullement affectés en tout état de cause.

 

Cette opinion marginale appartient intellectuellement à la doctrine théologique relative au Dépôt de la Foi,  et en aucun cas à ce dernier. D'ailleurs ceux qui l'exhument admettent qu'elle ne peut imposer qu'une adhésion à titre d'opinion. Elle est donc oiseuse dans le cadre même de la vie de l'Eglise antérieure à l'éclipse conciliaire.

 

Elle n'est plus une libre opinion mais une erreur depuis 1958.     

 

En effet, la secte conciliaire émanée de Vatican d'Eux, s'est courbée volontairement sous les fourches caudines  roncallo-montiniennees; et sa nouvelle religion  se définit comme une religion institutionnellement "dhimmie" d'un régime antichrétien, au Gouvernement "noachique, au Culte satanique, à la Doctrine "serpillère des Lumières". Dès lors, son supérieur François O ne relève absolument pas d'un quelconque cas de figure répertorié  dans le DTC.

 

François O ne peut être qualifié qu'en vertu des concepts qui sont propres à la religion mythologique, philosophique et civique (selon la distinction donnée par Saint Augustin concernant le paganisme) de sa secte membre des diverses 

cohortes servant un empire mondial néo-archaïque.

Or ce genre de religion primitive n'impose à ses adeptes aucune adhésion personnelle, subjective, émotionnelle ou intellectuelle,à ses divinités et ses rituels. Certains veulent y croire, comme un jeune enfant veut croire au père Noël, sans y croire vraiment. Dans le meilleur des cas, il s'agira d'une herméneutique  de "la continuité ratzingérienne" chère même aux traditionalistes.

 Il n'est donc nullement question de distinction entre hérésie ou orthodoxie, et par conséquent de sous-distinction entre hérésie publique ou d'hérésie privée. Il s'avère donc impensable de prétendre faire un tri en ce domaine.

François n'a pas pour fonction de croire à quoi que ce soit, il reçoit mandat d'exécuter divers rites publics -  sous un déguisement chrétien,  -  en vue de suggérer l'opinion publique occidentale d'intérioriser un vie sociale intégralement asservie ux impératifs de l'Empire.

Quand on est hors-sujet , "là  il n’y a plus question d’opinions"en effet !  

 

Martial. 7 février 2015 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Origines Catholicismus - dans la nouvelle religion
commenter cet article

commentaires