Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ORIGINES CATHOLICISM
  • ORIGINES CATHOLICISM
  • : Catholicisme apparensiste ou dit "sédévacantiste" Catholicisme des origines, exégèse, philosophie, théologie, philosophie politique, histoire politique
  • Contact

Profil

  • Origines Catholicismus
  • Catholicisme, théologie, philosophie, métaphysique, histoire, politique
  • Catholicisme, théologie, philosophie, métaphysique, histoire, politique

Recherche

Articles Récents

Pages

9 août 2013 5 09 /08 /août /2013 16:03

juin 27, 2013

 

 

Oui Édouard Marie, la thèse ne vaut qu’à l’intérieur du genre (*):  Élu du conclave qui est Catholique, Homme, sain d’esprit, non hérétique :
L’élu est est soit materialiter,  soit formaliter,  attributs qui ne sont que deux accidents opposés, deux espèces opposées à l’intérieur d’un unique genre, concept, d’une unique définition, essence, etc.
La thèse de Verrua 2013 bafoue le thomisme de fond en comble, et elle blasphème la théologie catholique, et paradoxalement les Promesses de Notre-Seigneur !

L’élu d’un conclave supposé catholique valide, serait  un homme quelconque, et cet homme quelconque serait donc :
     1/ soit vrai et légitime pape, mais accidentellement formaliter,  s’il appartient au genre catholique.  
Alternative seule possible puisque conforme au genre catholique de l’élu du conclave…
 
     2/ soit vrai et légitime pape, mais accidentellement materialiter de longue durée, s’il appartient au genre païen ou apostat…
Alternative absurde et honteuse car il  apparait alors une contradiction contraire au principe de la philosophie réaliste élémentaire, impossibilité ontologique, car on ne peut prédiquer dans une essence ou un  genre au moyen d’une autre essence ou d’un autre genre.

 

 

 

 

(*) Nota Bene du 9 Août 2013:

C'est-à-dire à l'intérieur du genre, de l'essence, du concept de l'EGLISE CATHOLIQUE. Il ne peut pas y avoir d'affirmations contradictoires à l'intérieur de cette essence. S'il s'en révèle une ou plusieurs, comme avec la thèse actuelle des guérardiens, c'est que  déguisée sous un langage d''homonymes, cette thèse ne démontre rien, et elle assène un sophisme échafaudé sur des opinions verbales, vides,  trop générales, car elles sont  conçues HORS DU GENRE "EGLISE CATHOLIQUE".

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires