Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ORIGINES CATHOLICISM
  • ORIGINES CATHOLICISM
  • : Catholicisme apparensiste ou dit "sédévacantiste" Catholicisme des origines, exégèse, philosophie, théologie, philosophie politique, histoire politique
  • Contact

Profil

  • Origines Catholicismus
  • Catholicisme, théologie, philosophie, métaphysique, histoire, politique
  • Catholicisme, théologie, philosophie, métaphysique, histoire, politique

Recherche

Articles Récents

Pages

5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 22:58

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaire de l'observation de Charles, qui est la  suivante: 
L’état de sainteté qu’est le célibat consacré ne saurait en effet s’imposer en dehors de l’Église, faute d’être instantanément récupéré au profit du Prince de ce monde ! Comme quoi, en définitive, leurs singeries…

 

Parallèle entre la tactique Révolutionnaire concernant le mariage,

et la stratégie Conciliaire concernant les voeux religieux

 


Le maintien provisoire par les cinq prédécesseurs de BernGogol de la règle du célibat ecclésiastique (une de « leurs singeries » comme vous le dites) participe du volet parodique de l’opération globale d’intoxication dédiée du maximum de Gogos.
On peut y discerner une similitude avec le maintien provisoire, par les cinq républiques maçonniques « en Fronce », du respect des conditions naturelles du mariage, respect qui ne participait également qu’un des volets parodiques de l’opération satanique de mise en chaos de la société.


 Ainsi, quand la dissolution mentale des gogos atteint un niveau plus intéressant, les Ennemis de Dieu laissent tomber alors le stade parodique  antérieur, ayant constitué une concession tactique, patiente et à long terme,  afin d’accéder enfin à une phase destructrice plus intensive.


 Il semble dès lors que l’un d’entre eux, BenGogol,  va imposer en sa secte Conciliaire, ce qu’un parmi d’autres de  ces Ennemis, à savoir son frère et « aîné », F.MOUllande, v ient d’exiger avec son Mariage Pour Tous,  dans sa grande secte de la cinquième ré(pugnante)publique…   

 

 

En ces quelques tournures trop elliptiques, je fais donc simplement référence au processus « solve/coagula ».

 

1.- En niant réellement, mais de manière sournoise, en particulier le mariage catholique greffé sur le mariage naturel, la Révolution et la République, ont  inventé ex nihilo des institutions de droit privé civiles, un état des personnes séculier  et un statut personnel et familial laïc.
 
Ce faisant, elles ôtent bien tout principe stable et objectif à la vision du monde commune de nos contemporains et de nous mêmes, depuis deux siècles :  désormais, ce sera l’opinion démocratique qui fabriquera la réalité sociale et humaine en Progrès indéfini…

2.- Néanmoins, les gouvernants républicains doivent procéder avec prudence afin que ne se manifestent pas des réactions de rejet risquant de contrecarrer le processus d’anéantissement progressif.  Ils se méfient des défenses « naturelles » du peuple… C’est pourquoi par exemple, le code civil relatif à la famille, et  hormis le divorcé légalisé au début de la "3ième Prostituée", avait tout l’air du mariage catholique et naturel jusque vers l'anée 1975. Le bon peuple croyait conserver  alors tous les avantages de la nature sans devoir plus subir les insupportables  »règlements » religieux…

 

3.- Le MPT est une marche en avant tout aussi perfide que celle opérée par la laïcisation révolutionnaire ; avec lui, la RÉVOLUTION laisse tomber la concession, temporaire et calculée, que formait selon ses calculs, le mariage républicain, faux reflet du mariage bourgeois et chrétien…

Mais en même temps, il faut cependant que la RÉVOLUTION puisse préparer les esprits et l’état social  - , et  donc sous ce masque pseudo-libérateur-égalitaire-compassionnel  du « MPT »,   -  aux réformes décisives qui pourront avoir lieu vers l'époque 2040 et légalisant le « meilleur des mondes » du point de vue de la conception des enfants par exemple.

 

Elle parodie donc aujourd’hui, et pour l’instant, un stade davantage révolutionnaire dans son « solve » dissimulé,  en intitulant encore et toujours  sa réforme de   "mariage" (alors qu’il s’agit de « paires »)  car le mariage reste encore gravé dans le subconscient de ces masses que la Révolution s’est jurée de dresser à la schlague,  et en se parant en la matière, surtout de la défense de la Loi Suprême de l’Égalité !


 De son côté, la secte conciliaire utilise donc les mêmes processus de manipulation mentale, avec cent cinquante années de différé d’exécution  (soit depuis 1960). Mais là encore, son attitude se borne à s’inscrire dans la feuille de route non-dite  qui a été fixée aux  dernières institutions sociales qui demeurent réputées, d’après nos maîtres, récalcitrantes à l’Ordre du Progrès nihiliste. L’Église catholique, qui a toujours été considérée comme l’ennemi le plus dangereux, a pour cette raison dû être infiltrée de manière quasi-scientifique et de main de maître : « en tiare et en chape ». Il faut  vraiment  être niais comme un libéral materialiter pour légitimer encore la secte conciliaire qui évince et éclipse l'Eglise.

 

Ce que la secte maçonne nomme Égalité, la secte conciliaire le désigne « Amour », et elle rajoute simplement que cet « Amour » est Dieu… Il serait donc conforme à « Dieu » que les « prêtres » de son « Amour » vivent  cet amour par exemple en se mariant. Et pourquoi en se mariant ? tout simplement parce que cet état de vie  correspond au stade psychologique et sociologique actuel où sont parvenus ces pauvres clercs et fidèles irrécupérables de la secte conciliaire…

 

 

 

 

MARTIAL,

interventions des 11 et 12 septembre sur le Catholicapediablog, sous le fil intitulé "un prêtre coquin de Miami changé d'église pour épouse sa belle"
 
  
   
  

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires